prêt rénovation

C'est quoi le prêt avance rénovation ?

Dans un contexte où la transition énergétique est plus que jamais une priorité, de nombreux ménages souhaitent réaliser des travaux de rénovation énergétique au sein de leur logement. Pour les financer, diverses aides existent, dont le prêt avance rénovation. Dans cet article, nous allons détailler ce dispositif méconnu et pourtant très avantageux pour les particuliers désireux d’améliorer la performance énergétique de leur habitation.

Qu’est-ce que le prêt avance rénovation ?

fonctionnement prêt avance rénovation

Le prêt avance rénovation est un dispositif qui a pour objectif principal de financer les travaux de rénovation énergétique d’un logement. Il permet ainsi de couvrir le reste à charge des travaux non subventionnés par d’autres dispositifs d’aides ou de crédits d’impôts. Concrètement, il s’agit d’un prêt hypothécaire consenti par un établissement de crédit ou financier.

Les caractéristiques du prêt avance rénovation

Cette avance financière se distingue par plusieurs éléments :

Un taux attractif : souvent similaire aux crédits à la consommation, ce type de prêt bénéficie toutefois de conditions de remboursement souvent bien plus souples ;
Une durée modulable : généralement comprise entre 1 et 15 ans, la durée de remboursement du prêt avance rénovation est en fonction des besoins et capacités de l’emprunteur ;
Le montant : un montant maximum fixé généralement à 30 000 euros ou plus, selon les établissements ;

Pour quels travaux peut-on utiliser le prêt avance rénovation ?

Le prêt avance rénovation est destiné à financer les travaux de rénovation énergétique qui permettent d’améliorer la performance énergétique d’un logement. Voici une liste non-exhaustive des travaux susceptibles d’être pris en charge :

A lire également :  Comment bien choisir son type de crédit

L’isolation thermique (bâtiment complet ou partielle) des murs, toitures, sols, combles, etc ;
Le remplacement ou la mise en place de systèmes de chauffage performants, utilisant des énergies renouvelables ou peu consommatrices d’énergie ;
Le remplacement ou l’amélioration des équipements de production d’eau chaude sanitaire par des solutions plus écologiques et économiques ;
L’installation de fenêtres ayant des caractéristiques énergétiques performantes;

Il est à noter que ces travaux doivent aussi respecter certaines conditions pour être éligibles au financement via le prêt avance rénovation. Par exemple, l’exigence de performances minimales pour les nouvelles installations, de leur réalisation par des artisans labellisés RGE (Reconnu Garant de l’Environnement), ou encore de se conformer aux règles en vigueur en matière de performance énergétique des bâtiments (RT2012, RT2020…).

Comment bénéficier du prêt avance rénovation ?

montage dossier de demande

Déterminer les travaux à réaliser

Dans un premier temps, il est nécessaire d’identifier précisément les travaux à effectuer pour améliorer la performance énergétique du logement. Pour cela, il peut être utile de se faire accompagner par des professionnels qualifiés et spécialistes comme un bureau d’études thermiques ou un diagnostiqueur immobilier.

Monter le dossier de demande

Une fois les travaux déterminés, il convient de rassembler les documents nécessaires à l’instruction du prêt avance rénovation dans un dossier :

  • Le diagnostic de performance énergétique (DPE) réalisé par un professionnel ;
  • Les devis respectant les normes RGE pour chaque type de travaux envisagés ;
  • Les justificatifs de ressources (revenus, patrimoine financier…) ;

En fonction de la nature des travaux, d’autres pièces peuvent également être demandées : plans, autorisations administratives, etc.

A lire également :  Que faire en cas de garanties refusées pour l'assurance crédit ?

Solliciter les établissements financiers

Pour obtenir le prêt avance rénovation, il ne suffit pas seulement de vérifier les conditions générales d’éligibilité. Les institutions financières ont aussi leurs propres critères de sélection, et accordent plus volontiers ces prêts aux emprunteurs qui présentent le moins de risques possibles. Ainsi, il est indispensable de comparer les offres et de négocier auprès de plusieurs établissements de crédit avant d’arrêter son choix sur l’offre la plus avantageuse pour son projet.

Vers une prise en compte de l’échéance 2050 ?

Pour rappel, l’Etat français a fixé l’objectif d’un parc immobilier complètement rénové sur le plan énergétique à l’horizon 2050. Les efforts pour inciter les ménages à effectuer des travaux de rénovation énergétique sont donc de plus en plus importants. Dans cette optique, le prêt avance rénovation apparait comme un dispositif clé pour que ce défi environnemental et sociétal soit relevé efficacement. C’est ainsi tout autant dans l’intérêt de nos économies individuelles que dans celui du bien-être collectif et d’une meilleure gestion globale des ressources énergétiques de notre pays qu’il convient de s’intéresser dès maintenant à ce type de financement.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *