Les visiteurs les plus assidus du Riad à Marrakech et du Maroc

Le secteur touristique au Maroc est l’un des plus porteurs de l’économie du royaume, du coup il est encadré par les autorités et les institutions en charge de cette activité sur place. De nombreux projets ont été mis en œuvre afin que les statistiques continuent d’être positives et que le pays accueille de plus en plus de personnes venant de l’étranger. Entre autres actions menées, nous pouvons citer la formation du personnel en service dans les résidences hôtelières et autres infrastructures touristiques, mais aussi la création d’infrastructures susceptibles d’encadrer les activités touristiques et de combler les attentes de voyageurs. L’objectif à court terme étant pour le Maroc d’atteindre le chiffre record de 11 millions de touristes à l’horizon fin 2014. Cet objectif résultera en 3 millions de visiteurs en plus que l’année 2010. Le Riad à Marrakech et les autres résidences d’accueil compteront-ils suffisamment de lits pour accueillir toutes ces personnes ? En attendant d’en arriver là nous pouvons nous rendre compte de l’état général des chambres d’accueil en visitant le Riad Croix Berbère Luxe.

424b19729c3c000da2897544db3845

Nationalités les plus fréquentes à Marrakech et au Maroc

Nous avons beau dire que l’ensemble du Maroc est apprécié par les touristes, mais il est important de préciser quelles sont les villes préférées des touristes, mais aussi quelles sont les nationalités qui apprécient le plus de passer un moment dans les Riad à Marrakech. Les chiffres sont assez clairs sur le sujet, il n’y a pas de doute à avoir sur le fait que Marrakech soit la première ville sur la liste des cités du Maroc, appréciées par les touristes. Vient ensuite la ville d’Agadir
avec ses activités balnéaire, suivie de la ville de Fès qui est l’une des plus culturelles et des plus anciennes du Royaume, en bas de la liste nous avons les capitales : Fès et Casablanca. Ces deux villes sont plus adaptées pour le travail que pour le tourisme.

3bca8acaad2b60f56b99554cc6173b

Pour ce qui est des nationalités européennes qui sont les plus fréquentes au cœur du Riad à Marrakech et dans les différentes villes « populaires » du Maroc, nous avons en tête de liste les Italiens. La fréquentation du Maroc par les Italiens a connu une hausse de 15%. La fréquentation allemande est aussi forte et a augmenté de 13% durant les dernières années, tandis que celle des Britanniques a augmenté de 12% l’année 2013. Les Français et les Espagnols viennent en bas de la liste avec 4% d’augmentation.

Un festival pour promouvoir la musique traditionnelle au cœur du riad à Marrakech

music-marocaine 

De tous les évènements culturels qui font l’unanimité au Maroc, le festival Gnaoua est un incontournable, depuis 17 ans, ce festival fait vibrer les cœurs des populations d’Essaouira mais pas seulement, les gens quittent leur riad à Marrakech pour venir vibrer aux sons des musiques du monde. Du 12 au 15 juin 2014, le festival Gnaoua d’Essaouira et musiques du monde a prouvé une fois de plus qu’il reste toujours au meilleur de sa forme même si ça fait 17 ans qu’il existe. Bien au contraire la dix-septième édition a donné l’impression que les spectateurs et les passionnés sont de plus en plus nombreux chaque année.

Gnaoua, un festival encré dans la tradition Marocaine

Malgré le temps qui passe et les éditions qui se succèdent, Gnaoua continue de donner la même impression aux participants, mais en mieux. En assistant aux concerts, on ressent bien que le Maroc est une terre fière de sa culture et de sa tradition mais qui est en même temps ouverte aux cultures et tendances étrangères. Le festival a une fois de plus permis aux passionnés de musique d’écouter la musique Gnaoua sous toutes ses formes, pure mais aussi mixée aux autres sonorités du monde. Les gens viennent parfois du riad à Marrakech pour assister à cet évènement exceptionnel. Du point de vue de la ville d’Essaouira, c’est un évènement qui permet de faire découvrir la cité, d’améliorer son image, de la montrer telle qu’elle est, une ville de partage, de diversité culturelle, de tolérance. L’évènement permet aussi de renforcer la position d’Essaouira comme ville touristique et de faire fleurir son économie. La présence de médias nationaux et internationaux permet de diffuser cette image d’Essaouira à travers le pays et la planète. Essaouira est aussi une ville authentique, plurielle, représentative de l’identité Marocaine.

Pour que les spectateurs profitent pleinement du spectacle et du festival, afin que même ceux qui viennent du riad à Marrakech s’amusent pleinement, la programmation de la dix-septième édition était riche et variée. Un programme à la fois riche et diversifié. Le magazine anglais « Songlines Magazine », qui est l’un des plus sérieux en matière de musique, classe le festival Gnaoua dans le top 5 des festivals internationaux. Pendant quatre jours les spectateurs ont pu voir se mélanger le style Gnaoua à la world music avec les plus grands noms de la musique mondiale comme le guitariste d’origine Française Didier Lockwood, ou le Malien Bassekou Kouyate et bien sûr le grand mâalem Hamid El Kasri. Une occasion pour les mélomanes de trouver satisfaction.